Aidez-nous à soutenir les enfants syriens au Liban !

« On doit choisir entre payer le bus pour que les enfants aillent à l’école ou acheter du pain. »

Cette phrase, c'est une Syrienne, mère de neuf enfants, auparavant agricultrice et maintenant réfugiée dans la plaine de la Bekaa (Liban) depuis 2014, qui l'a prononcée en nous offrant généreusement un café dans sa tente. Que choisir, entre nourrir sa famille et permettre à ses enfants d'aller à l'école? La question ne se pose même pas pour ces Syriens qui vivent dans des camps de réfugiés au Liban, à la frontière avec la Syrie. Et cela ne concerne pas seulement cette femme qui nous a témoignées sa frustration de voir ses enfants grandir sans éducation, mais bien des centaines de milliers de familles syriennes - il y a aujourd'hui environ 500'000 enfants syriens qui vivent au Liban. Marginalisés et déracinés, la grande majorité des Syriens vit dans une situation de précarité et de vulnérabilité au Liban. Dans les camps de réfugiés, il est très rare qu'il y ait des écoles, et dans les villes, les parents n'ont souvent pas d'argent pour que leurs enfants aillent à l'école.

 

Que deviendront ces milliers d'enfants, lorsqu'ils seront adultes? Ce sont eux qui construiront le monde de demain. Il faut éviter qu'une génération entière d'enfants grandissent sans jamais avoir été à l'école.

Contexte

 

En 2018, Virginie se rend au Liban pour travailler avec l'ONG libanaise Insan. Elle y rencontre de nombreux Syriens, qui se sont réfugiés au Liban pour échapper aux violences qui déchirent alors leur pays. Certains d'entre eux vivent dans des tentes depuis plus de 8 ans, n'ayant plus de travail, ni d'argent. Très touchée par leur situation, dont la plupart ne demande qu'à rentrer au pays et de pouvoir vivre "comme avant", elle décide, avec sa soeur Alexia, qui l'a rejointe, de créer un livre. Un livre témoignage. Un livre reportage. Un livre qui veut renseigner sur la vulnérabilité de ces personnes et l'injustice dont ils sont victimes. Un livre qui, alternant photographies et textes, veut rendre compte de cette situation complexe au Liban, sans porter de jugement.

Il faut savoir qu'aujourd'hui, même si ce conflit est presque entièrement terminé et que les médias en parlent moins, pour les Syriens au Liban et en général, c'est loin d'être terminé. Ils sont très peu nombreux à être retournés en Syrie. Souvent, ils n'osent pas revenir au pays, de peur de représailles, ou alors parce que tout a été détruit. C'est pourquoi il est plus que nécessaire aujourd'hui de les soutenir.

 

Le but de ce livre "Déracinés au Liban" n'est pas uniquement de sensibiliser le public sur leur situation, mais également de pouvoir leur apporter un réel soutien. Et pour cela...

NOUS AVONS BESOIN DE VOUS !

Avec ce crowdfunding, 50CHF permettront de financer directement pendant un mois l'éducation d'un enfant syrien ou un soutien psycho-social à un groupe d'enfants.

À quoi servira la collecte

Mais c'est quoi comme projet en fait?

 

L'argent ira directement soutenir un projet de l'ONG libanaise Insan, avec qui Virginie a travaillé il y a un an.

Les enfants syriens qui vivent dans des camps de réfugiés sont très peu nombreux à avoir accès à l'éducation. Insan a donc décidé d'utiliser une tente dans un camp de réfugiés, proche de Zahle (vallée de la Bekaa, à la frontière avec la Syrie).

 

Dans cette tente, divisée en trois salles, Insan offre aux enfants, quatre jours par semaine :

  • des cours d'arabe et d'anglais, pour environ 20 à 25 enfants par classe;

  • des activités de soutien psycho-social (ils sont nombreux à souffrir de troubles dus à leurs vécus), pour environ 20 à 25 enfants par session;

  • des sessions de sensibilisation pour leurs parents ("positive parenting", hygiène,...), pour 20 à 30 adultes par session;

  • du soutien individuel.

Combien dois-je donner?

Donnez ce que vous souhaitez! Même le plus petit don permet d'aider ces personnes. Et n'oubliez pas que la somme de 50CHF représente soit l'accès à l'éducation pour un enfant pendant un mois, soit un soutien psycho-social à un groupe d'enfants pendant un mois.

A partir de la somme de 30CHF,

vous recevrez notre livre.

 

L'édition du livre et d'éventuels frais de poste seront déduits de votre versement. Nous remercions chaleureusement la Fondation sesam qui a soutenu en partie l'édition du livre. Tout le travail fourni de notre part (interviews sur place, mise sur pied du livre) est bénévole.

 

Si vous souhaitez plusieurs livres ou avez des demandes particulières, merci de nous écrire: pache.virginie@gmail.com.

Où va mon argent?

 

A l'ONG libanaise Insan, qui aide les communautés marginalisées au Liban. Elle apporte un grand soutien aux réfugiés syriens. Si vous voulez en savoir plus: http://www.insanassociation.org/en/

 

 

Et après?

 

Nous voulons atteindre une somme d'au moins 10'000 francs suisses. Plus nous récolterons de fonds, plus nombreux seront les enfants qui pourront avoir accès à l'éducation et à un soutien psychologique. Une fois l'opération terminée, nous nous rendrons au Liban pour voir les résultats - vous aurez donc des nouvelles et vous connaîtrez l'impact réel de votre donation!

 

Merci à tous pour votre soutien !